OURS ou SAUMON

Les commerciaux se définissent généralement comme des ours.

En fait, tout cadre avec un tant soit peu d’ambition en voyant cette photo se définira comme un ours, personne ne veut être saumon.Et pourtant dans les entreprises comme dans la nature les grands prédateurs sont en haut de la chaine alimentaire et sont très peu nombreux .
La plupart d’entre nous passe la majeure partie de son temps à être Saumon , ce qui génère chez nous énormément de frustration et d’incompréhension au moment où l’Ours nous attrape . L’incompréhension croît avec le niveau de protection sociale donné aux employés. C’est comme si tout au long de notre vie, le poisson carnassier que nous sommes est protégé et mis en valeur , même si la société protège aussi de plus petits poissons contre notre appétit naturel ; notre environnement contrôlé et aseptisé nous laisse penser que nous sommes haut dans la chaine alimentaire. Nous avons un parcours professionnel balisé , études supérieures, positions juniors positions intermédiaires, pour les meilleurs positions seniors, un peu comme la vie du saumon : du lieu de ponte en rivière au grand large et retour pour frayer, se reproduire et mourir . Si on compare cette reproduction sur son lieu de naissance à la retraite tant espérée et qui semble être le paradis sur terre pour tant de personnes, l’Ours en fait est l’employeur qui nous licencie à 50 ans . Comme dans la nature , tous les saumons ne sont pas croqués par l’ours , et sur le nombre la grande majorité arrive sur le lieu de fraie , de même que bon nombre de cadres arrivent à la retraite .
Le secret de la réussite et du bonheur réside peut être dans la compréhensions de ce que nous sommes , dans l’acceptation des règles du jeu, et dans une connaissance de notre environnement qui nous permettent d’anticiper les pièges sur le chemin , et nous donnent plus de chances d’éviter l’ours. La plupart des cadres moyens et supérieurs sont convaincus d’être des ours, et ils jugent cela à l’aune de leurs responsabilités et de leur salaire . Malheureusement cela n’est pas une indication de leur statut d’ours, seulement de la taille de saumon qu’ils sont , et tel l’ours qui ciblera nécessairement les plus gros saumons pour se nourrir , l’employeur ciblera les inadéquations de rendement quand il décidera d’alléger sa masse salariale, or plus vous êtes haut dans la hiérarchie, plus vous coûtez cher et plus cette équation de rendement est difficile à prouver.
En comparaison, qu’ils soient gros ou petits , ours ou saumon , les entrepreneurs vivent beaucoup mieux le passage de la cascade. Il n’y a pas plus d’ours chez les entrepreneurs que chez les cadres , mais il y a plus de saumons conscients des dangers et vigilants , car ils ont été beaucoup moins protégés depuis le début.
En conclusion, ne vous voyez pas plus beau que vous êtes , et acceptez que tout change et évolue, et que si vous n’êtes pas vigilants et à l’écoute de l’image que les autres ont de vous, vous resterez sur le bord de la route, ou pour rester dans notre métaphore , vous servirez de repas au Grizzli . Cela vaut aussi pour les ours, car savez vous ce que mange le grizzli quand il n’y a pas assez de saumon , …… Un grizzly plus petit que lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>